Les différentes options pour rebondir en cas d’annulation de voyage

Même si vous avez déjà payé votre voyage, il est toujours possible que vous ne soyez pas dans la possibilité de le faire. Si jamais vous vous retrouvez face à ce genre de situation désagréable, il existe quelques marges de manœuvre qui pourront vous sauver la mise.

Compter sur les assurances annulation voyage

La meilleure option qui s’offre à vous serait de vous inscrire préalablement à une assurance annulation. Il vaut mieux la contracter au moment même de la réservation. Il est à noter que la prise en charge des assureurs en cas d’annulation est soumise à des conditions bien strictes. D’abord, l’assurance annulation ne couvre que quelques-uns des risques dont les maladies, les accidents, le décès d’un des proches de la personne qui voyage, l’obtention d’un nouvel emploi ou encore le refus de congés par l’employeur. Les motifs d’annulation doivent également être justifiés par des pièces justificatives. Aussi, les dispositions et les clauses peuvent varier d’un contrat à un autre. Toutes les maladies ne sont pas automatiquement acceptées, par exemple.

S’en remettre aux garanties de la carte bancaire

Certaines cartes bancaires incluent des garanties d’assurance annulation. Dans la plupart des cas, ce sont les cartes haut de gamme qui permettent de bénéficier de ce genre de couverture. Lorsque vous en bénéficiez, vous n’avez plus besoins de débourser la prime d’assurance qui est proposée par le voyagiste. En effet, vous avez juste à payer votre voyage avec votre carte bancaire et cette assurance sera activée. Bien entendu, il faut savoir que les garanties offertes par l’assurance annulation d’une carte bancaire sont généralement limitées. Vous devez alors vous renseigner auprès de votre gestionnaire pour connaître les différentes conditions.

Se fier au voyagiste

Même si vous avez déjà contracté une assurance voyage, pensez toujours à contacter votre agence de voyages afin de lui demander s’il existe une possibilité de faire annuler ou de reporter le voyage. Parfois, les conditions relatives à ce type de cas sont prévues dans le contrat. En général, vous devez payer une certaine somme en guise de pénalisation. Sinon, il est parfois possible de trouver une solution amiable.
Si jamais toutes ces solutions ne vous sauvent pas la mise, il ne vous reste plus qu’à céder votre voyage à un tiers.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *